L’épilepsie est une maladie neurologique qui résulte d'une activité électrique anormale dans notre cerveau, elle provoque des pertes de conscience qui peuvent être passagères et des fois plus longues.      

L'épilepsie  se manifeste sous forme d'une crise qui peut être partielle ou générale. La personne affectée, subit une perte de conscience et ne sait plus ce qu'elle fait et cela peut s'avérer dangereux, notamment si la personne en question est entrain de conduire. Dans cet article, vous allez en savoir plus sur l’épilepsie et sur les personnes épileptiques qui conduisent.         

Épilepsie : quelles sont les causes ? 

Les causes des crises d'épilepsie sont diverses et diffèrent selon les personnes. Il est souvent très délicat de connaître l'élément déclencheur et la cause de cette crise, le mieux à faire pour le savoir, c'est d'essayer de se rappeler de ce qui s'est passé, ce que vous étiez entrain de faire et de ce que vous avez ressenti au moment ou avant la crise.  

La cause la plus fréquente de l'épilepsie est le stress. Toutefois, il existe d'autres causes toutes aussi courantes, qu'on vous cite ci-dessous : 

  • Le non respect des doses et des horaires de vos prises de médicaments anti-épileptiques,
  • une forte fièvre,
  • une fatigue intense et constante,
  • la déshydratation,
  • l’abus de caféine,
  • la dépendance aux analgésiques et aux antibiotiques,
  • l'alcool sans modération,
  • le manque de sommeil,
  • la mal nutrition. 

Peut-on conduire quand on est épileptique ?

En Amérique, plus de 700 000 conducteurs qui ont un permis de conduire sont atteint d'épilepsie. La conduite leur permet d'avoir un certain équilibre entre le besoin de sécurité et le besoin d'indépendance. epilepsie conduite

Partout dans le monde, les états permettent aux personnes épileptiques de conduire. Toutefois il y a certaines conditions et restrictions à respecter, et cela varie d'un état à un autre.

Pour en savoir plus, allez sur internet et consultez le site officiel du département des véhicules à moteur (DMV) de l'état où vous vous trouvez, ainsi vous connaîtrez les conditions exigées. 

La Fondation Epilepsy a aussi une base de données sur les différentes réglementations des conducteurs écliptiques que vous pouvez consulter sur son site Web.  
Dans la plupart des cas, les personnes épileptiques sont obligées de signaler leur état de santé au DMV

Toutefois, certains états imposent à ces personnes de faire le reporting. D'autres veulent que le médecin du patient soit en relation avec le DMV, d'autres exigent à la personne atteinte d’épilepsie de remplir et de signer un formulaire au moment de demander une licence ou un renouvellement indiquant qu'il informera le DMV de tous les changements qui peuvent survenir sur sont état de santé afin d’évaluer sa capacité à conduire un véhicule.    

Épilepsie et conduite : que dit la réglementation ?

Dans les prochaines lignes, on va vous citer les cas où l’épilepsie peut être partiellement ou totalement tolérée pour les conducteurs épileptiques. 

Pour les permis poids léger :

  • L’aptitude à conduire peut être délivrée après un avis spécialisé, qui dépend de l'état de santé, des traitements suivis et des résultats de thérapie du patient,
  • après 5 ans sans crises d'épilepsie, le conducteur épileptique est autorisé à conduire,
  • les traitements antiépileptiques suivis doivent être compatibles avec la conduite,
  • si une crise d'épilepsie est causée par un facteur connu et peu susceptible de se reproduire durant la conduite, le conducteur épileptique sera autorisé à conduire après un avis positif d'un neurologue,
  • les conducteurs ayant des pronostics positifs peuvent rapidement être autorisés à conduire.

Pour les permis poids lourd :

  • Une surveillance médicale approfondie et stricte est exigée,
  • il existe aucun traitement antiépileptique compatible avec la conduite,
  • l’EEG et le bilan neurologique se doivent d'être satisfaisants,
  • le conducteur sans traitements épileptiques, aucune crise d'épilepsie ne doit survenir pendant 10 ans pour qu'il soit autorisé à conduire,
  • les conducteurs ayant des pronostics positifs peuvent rapidement être autorisés à conduire.

Quels types de crises sont plus risqués ?

Les crises visuelles, celles avec déficience motrice et avec perte de conscience, ce sont les plus dangereuses parmi les crises d’épilepsie qui peuvent provoquer des accidents de voiture. 

Quels sont les systèmes de sécurité pour les conducteurs épileptiques ?

Pour protéger les conducteurs épileptiques, des simulateurs de conduite ont été mis au point pour collecter les données qui visent à évaluer les performances de conduite. 

Sachez que les ondes électromagnétiques qui sont émises par les smartphones peuvent favoriser les crises d'épilepsie, c'est pour cela que des patchs anti-ondes comme le Fazup ont été conçus pour absorber ses ondes nocives. Donc, pensez à coller ces patchs sur le dos de votre smartphone.

0 Commentaires

Laisser un commentaire